D’où viennent les idées scientifiques ?

20 Fév 2020 | Médias

Nicolas Martin – La méthode scientifique – France culture

D’où vient la pensée scientifique novatrice ? Comment adviennent ces idées lumineuses ? Le cerveau travaille-t-il en sourdine ? Qu’est-ce que la créativité scientifique ?

Bachelard, dans un enregistrement qui date de 1947, nous parle du merveilleux scientifique. Il nous dit que « pour bien connaître la nature, il faut l’avoir admirée ». Il cite le télégraphe, le téléphone, la photographie, la radio, les vaccins, comme autant d’exemples de ces découvertes étonnantes. Nous entrons, d’après lui, dans l’ère des génies, avec Einstein, Heisenberg. Un « patrimoine d’admiration » se constitue.

Comment surgit une idée ? Tout le monde peut-il devenir un génie ? Y a–t-il une « mécanique de la créativité », et si oui, quelle est-elle ? Ne faut-il pas percevoir une démesure dans cette volonté de percer des processus peut être voués à demeurer mystérieux ?

Le mot de créativité est récent. Il date des années 40. Faut-il parler d’une création du concept de créativité ? On assiste peut-être bel et bien à une réhabilitation de l’imaginaire, dans le sens où l’imaginaire peut féconder la recherche scientifique. Y a-t-il un cerveau gauche, logique, et un cerveau droit, analogique, nous permettant de divaguer, de rêver ? Qu’arrive-t-il au chimiste Kékulé ? Au physiologiste Loewi ?

Qu’est-ce qu’une idée ? Pourrait-on créer sans nécessité ? En aurait-on même le droit, comme le suggère Rilke ? « Mourriez-vous s’il vous était défendu d’écrire ? » écrit-il dans les « Lettres à un jeune poète ». L’idée nous traverse. Elle est rare.

La créativité en sciences désigne-t-elle une production nouvelle, originale, et adaptée ?

Quels rôles jouent l’ordre et le désordre au sein de la science ?
Comment comprendre l’usage de drogues pour soutenir les processus créatifs ? Comment résister à des automatismes ? Qu’est-ce que l’infobésité ? En quoi le repos cérébral est-il essentiel ?

Quelles sont les spécificités de la pensée scientifique ? Pourquoi est-ce si important d’avoir le droit de se tromper ? Le poids de la doxa est-il plus lourd en science qu’en philosophie ? Qu’est-ce que la sérendipité ?

Peut-on observer « l’insight », ce soudain changement de représentation mentale, cette soudaine réinterprétation de ce que l’on voit ? Comment comprendre que parfois, la solution à un problème apparaisse de façon soudaine, sans efforts, et sans que l’on soit capable de décrire les étapes ayant conduit à cette solution ?

L’esprit est-il, comme l’écrit Bergson, « une réalité capable de tirer d’elle-même plus que ce qu’elle ne contient » ? Que désigne l’idée « d’euréka collectif » ?